Kintsukuroi, Sublimer les objets cassés avec de l’or

reparation céramique avec de l'or art japonnais de reparation d'objet ceramique verte réparé grace à de l'or technique Kintsukuroi

Le Kintsugi est un art japonnais qui consiste à sublimer une céramique cassée avec de l’or.

Une laque et de la poudre d’or sont utilisé pour « coller » et « combler » les fentes crées par la casse. C’est quand même beaucoup plus beau de la super-glue dégoulinante, non? A la fin de l’opération, les objets sont magnifiés et prennent encore plus de valeur…

Un bel exemple que le recyclage peut être tout un art!

Ce n’est pas une raison pour faire une scène de ménage et de se lancer dans un atelier-réconciliation de Kintsugi!!

Si vous voulez vous lancer il existe des kit ici.

Noriko Kuresumi fait des sculptures presque vivantes

ceramique de Noriko-Kuresumi dans le blog des vertes et des murmures ceramique de Noriko-Kuresumi dans le blog des vertes et des murmures ceramique de Noriko-Kuresumi dans le blog des vertes et des murmures

La céramiste japonaise Noriko Kuresumi recherche l’harmonie et l’équilibre que l’on retrouve dans l’océan (vies connectées qui se soutiennent entre elles). Elle s’inspire des formes marines (anémone, corail, algue) pour créer des sculptures harmonieuses, légères, et presque vivantes!
La finesse de la porcelaine laisse libre cours à l’imagination… Les anémones peuvent s’effacer pour donner la sensation duveteuse d’une pétale de fleur… (œufs battus en neige?)… Que voyez-vous?

Elsa Layse, les yeux dans les yeux

ceramiste elsa alayse dans le blog Des vertes et des murmures ceramiste elsa alayse dans le blog Des vertes et des murmures ceramiste elsa alayse dans le blog Des vertes et des murmures

La céramiste française Elsa Layse réalise des personnages étranges en porcelaine. Son travail se nourrit de l’esthétique religieux (ex-voto mexicain, sculpture votive africaine, icône russe…) ainsi que celui du cabinet de curiosité (organe dans du formol, planche anatomique, papier millimétré…). Des inspirations « céramico-scientifique », qu’elle tient surement de ses parents : l’une océanographe et l’autre collectionneurs de faïence de Quimper…

Ses poupées nous regardent avec leurs grands yeux (reproduits sur émail par transfert ou chromo) et des petites minuscules extrémités… Un travail où l’étrange et le poétique dialogue avec notre bizarrerie!

Vous avez dit bizarre?

Print Van Paris… ça va printer!

print van paris (1)print van paris (2) print van paris (1)

Le graphiste anglais Oschon Wespi-Tschopp et son partenaire Simon Roché investissent un ancien camion de glace pour le transformer en véritable atelier d’initiation à la sérigraphie: « Print Van Paris« . De nombreux artistes, illustrateurs et graphistes participent à l’opération et se relaient chaque week-end pour co-animer le Van et proposer les différents modèles…

Ça vous parait un bon concept?

Atelier monde façinant, Nick Fouquet

Dans cette vidéo on peut voir à l’oeuvre le chapelier américain Nick Fouquet

Je vous laisse quelques mots du réalisateur Dean Bradshaw, qui me semblent intéressants:

« Dans une société qui oublie souvent l’importance de faire quelque chose de ses mains, l’art de Nick Fouquet est un rappel de l’essence de notre pays. Nous nous sommes laissés inspirer et nous sommes reconnaissants d’être en mesure de capturer une discipline intemporelle transmise à travers des générations. »

Pensez-vous que le travail artisanal a sa place dans notre société d’aujourd’hui?