Evan Antzenberger, battre le fer (des couteaux) tant qu’il est chaud

couteaux evan antzenberger fait main en france, à découvrir sur le blog des vertes et des murmures couteaux evan antzenberger fait en mokume game, sur le blog des vertes et des murmures

Evan Antzenberger façonne des couteaux dans le clair obscur de son atelier nantais…

Je n’ai pas trop le temps en ce moment (comme vous avez du vous en rendre compte). Mais le réalisateur Antoine Gandubert m’a contacté ce matin pour me présenter le »clip documentaire » qu’il a réalisé avec Grégory Voivenel. Et comme il faut battre le fer tant qu’il est chaud (n’est ce pas Evan 😉 ), je vous partage dés aujourd’hui cette belle vidéo…

Evan fabrique, entièrement à la main, (du façonnage, au polissage, en passant par le montage et l’affûtage) des couteaux de prestige pour des grands chefs.

Pour lui: « la coutellerie c’est avant tout une histoire de passion, chercher le bon équilibre entre les matériaux, dessiner les lignes qui sauront les mettre en valeur, et obtenir un couteau que j’ai aimé confectionner. »

J’ai un petit faible pour les couteaux en Mokume-Game (cf. photo ci-dessus), technique qu’on utilise aussi en bijouterie.

 Mokume-game, est une méthode de travail du métal japonaise (anciennement utilisé pour forger les épées) qui permet de produire un métal laminé dont les différentes couches sont visibles

Adam Železný, un céramiste qui pète!

Le ceramiste Adam Železný in Des vertes et des murmures blog's Le ceramiste Adam Železný in Des vertes et des murmures blog's

En ce moment les trucs qui pète ça m’éclate! (le jeu de mots à 2 balles c’est fait…) Donc si ça fait « paf » et en plus le résultat est « top »… le tout emballé dans une vidéo au ralenti… j’adhère! aux bords… (ok je sors)

Donc après Vhils (street-art), c’est le céramiste polonais Adam Železný que je vous fait découvrir aujourd’hui… Cet artiste utilise une technique d’explosion contrôlée pour créer des bols magnifiques… Pour cela il insère un blog d’argile dans un moule (utilisé dans la porcelaine industrielle), grâce à la détonation contrôlée, l’argile est soufflée sur les bords, puis séchée dans le moule…

Mais attention, bien que le résultat soit beau, c’est le processus (basé sur des tests et des mesures complexes) qui est, en définitive, présenté comme une œuvre d’art!

Atelier monde fascinant, Music Town Markneukirchen

fabrication d'intrument par Music Town Markneukirchen

Le solfège est plutôt loin pour moi… Malgré cela je garde une passion pour les instruments (et les outils aussi mais c’est une autre histoire)…

Si j’étais riche j’aurai une collection d’instrument chez moi (et donc une maison très grande 😉 ) comme ce n’est pas ENCORE le cas (on est jamais à l’abri d’un malentendu), je me contente de voir des vidéos sur leur fabrication… Ici un atelier Allemand qui fabrique des instruments à vent depuis 1655!

Vidéo réalisé par René Eckert.

Il est pas beau mon tuba?

Atelier monde façinant, Nick Fouquet

Dans cette vidéo on peut voir à l’oeuvre le chapelier américain Nick Fouquet

Je vous laisse quelques mots du réalisateur Dean Bradshaw, qui me semblent intéressants:

« Dans une société qui oublie souvent l’importance de faire quelque chose de ses mains, l’art de Nick Fouquet est un rappel de l’essence de notre pays. Nous nous sommes laissés inspirer et nous sommes reconnaissants d’être en mesure de capturer une discipline intemporelle transmise à travers des générations. »

Pensez-vous que le travail artisanal a sa place dans notre société d’aujourd’hui?