Deborah Tseng, et si on touchait pour voir?

bijouterie contemporaine Shih Dea (Deborah) Tseng bijouterie contemporaine Shih Dea (Deborah) Tseng bijouterie contemporaine Shih Dea (Deborah) Tseng

La bijoutière tawanaise Shih Dea (Deborah) Tseng joue avec les perceptions de la vision.

Elle utilise pour cela, le blanc, pour « brouiller les pistes » et créer une impression visuelle vague et abstraite… Elle nous oblige donc à utiliser le toucher, pour deviner les juxtapositions de textures utilisées… et ainsi susciter l’émotion!

Est-ce que les photos vous donnent envie de les toucher?

Millo, enchevêtré dans la ville

fresque du street artiste milofresque du street artiste milo fresque du street artiste milo

Le street-artiste italien Millo (Francesco Camillo Giorgino) peint de gigantesques fresques sur les murs du monde (ici à Turin). Ses peintures représentent des personnages enfantins qui interagissent avec une ville dense et enchevêtré…

À travers la relation entre l’être humain et immensité de la ville qui l’entoure, il aborde avant tout l’intime et l’univers de chacun au milieu de celle-ci…

De quoi se demander quel est notre propre place comme individu dans le monde qui nous entoure…?

« Border » des frontières absurdes

border film d'animation du studio S.O.I.L.

Le film d’animation « Border » du studio plan78 explore l’absurdité des lignes créées par des êtres humains appelé «frontières».

Ce petit court métrage comique aborde de manière légère, la question profonde de notre relation à ces limites réelles ou imaginatives que nous créons autour de nous…

Une jolie manière d’aborder le sujet avec des enfants (ou des plus grands d’ailleurs)!

Atelier monde fascinant, Music Town Markneukirchen

fabrication d'intrument par Music Town Markneukirchen

Le solfège est plutôt loin pour moi… Malgré cela je garde une passion pour les instruments (et les outils aussi mais c’est une autre histoire)…

Si j’étais riche j’aurai une collection d’instrument chez moi (et donc une maison très grande ;) ) comme ce n’est pas ENCORE le cas (on est jamais à l’abri d’un malentendu), je me contente de voir des vidéos sur leur fabrication… Ici un atelier Allemand qui fabrique des instruments à vent depuis 1655!

Vidéo réalisé par René Eckert.

Il est pas beau mon tuba?

Angela Glajcar, des espaces captivants

installation de l'artiste Angela glajcarinstallation de l'artiste Angela glajcar installation de l'artiste Angela glajcar

L’artiste allemande Angela Glajcar fait majoritairement des installations blanches, épurées, comtemplatives… Ça tombe bien parce qu’elle déclare : « Mon intention est de créer des espaces qui se démarquent de notre environnement surchargé de stimuli sensoriels ».

Grace à des feuilles de papier, des bandes de tissus ou des pans de fibres de verre, elle crée des espaces captivants qui attrape la lumière.

Elle crée ses élegantes oeuvres dans des lieux d’histoire qui nous amènent, que plus vite, à l’introspection…

Je sais que c’est pas pareil de les voir comme ça qu’en vrais, mais dites moi: ça vous fait le même effet?

Talentami, Nelly Van Oost en « Union »

bijoutière contemporaine Nelly van oost bijoutière contemporaine Nelly van oost bijoutière contemporaine Nelly van oost

Je vais commencer la série « Talentami » en vous parlant du travail de ma cupine franco-belge Nelly Van Oost

Nelly travaille sur ces unions, ces liens invisibles qui nous unissent au-delà du temps et des distances…  Elle s’interroge sur ces relations que nous entretenons, ce qu’elles impliquent, ce qu’elles représentent, ce qu’elles supposent pour tout un chacun…

Elle travaille des fils de métal (lien?) qu’elle met en volume autour du corps. Elle les recouvre de peinture, pour qu’avec le temps, la peinture s’écaille et laisse au découvert le métal (parfois) précieux… Un trésor qui peut se découvrir qu’en portant la pièce et en lui accordant du temps!

Elle présente son travail en « Union » avec celui du photographe Jose Bravo à Munich, un travail d’aller-retour entre ces deux mondes… (« Union » du 12 au 15 mars Adalbertstraße 11, München)

David Cata, à mains nues

david cata david cata2 Hand-Portraits-3-640x314

Dans la série « À fleur de peau » l’artiste espagnol David Cata coud l’histoire sa vie dans la paume de sa main. Il marque dans sa chair toutes les personnes qui l’ont marqué… À coup d’aiguille il brode leurs portraits, un à un, preuve que les relations laissent des traces indélébiles.

Avez-vous des histoires cousus dans vos mémoires?